Archives de catégorie : Lectures/rencontres/salons

Retour de tournée de lectures en Dordogne

Il y a d’abord eu, en 2016, une résidence de création en Dordogne, à Neuvic, avec L’Atelier du Trio. Gilles Abier, Thomas Scotto et moi-même avons écrit un texte ensemble, destiné à être lu à voix haute…
En 2017, nouvelle résidence en Dordogne, avec la comédienne Isabelle Gazonnois, pour mettre en voix et en espace cette lecture…
Et en 2018, une semaine de tournée.
Organisée par la BDDP de Dordogne… dans 9 collèges ruraux disséminés aux quatre coins du département. Une équipe au top qui nous précédait pour installer le décors et veiller au bon déroulement des lectures…
Un accueil très chaleureux des équipes enseignantes…
Des ados qui ont joué le jeu de l’écoute, acceptant d’être un peu chahutés dans leurs certitudes par notre texte…
De beaux moments partagés !
Merci Sandrine, Pascale, Ludo, Alfred, Nadia et cie, pour votre confiance renouvelée. Et Merci à Thomas et à Gilles, bien sûr !

Vous pouvez suivre les aventures de L’Atelier du Trio :
sur son blog :
http://atelier-du-trio.net

Sur son compte instagram :
https://www.instagram.com/atelierdutrio/
et sur sa page FB  :
https://www.facebook.com/atelierdutrio/

Festival du livre jeunesse de la Ferté-Bernard 2018

Eh oui… Je serai au salon du livre jeunesse de la Ferté-Bernard, dans la Sarthe,
les 16 et 17 février 2018… où j’aurai le plaisir de retrouver Gilles Abier.

P.S.
Me voilà de retour du Festival du livre de la Ferté-Bernard. Le genre de festival où on est super bien accueilli, choyé, nourri avec soin… Où les rencontres sont riches et bien préparées, les libraires au top, les visiteurs nombreux et sympas (certains venus de très loin, n’est-ce pas, Ingrid ?), les collègues adorables. Bref, de quoi se faire du doux et du beau, du rire et du chaud, de quoi se dire qu’on fait un métier magnifique…
Merci à Loïc Le Borgne à à toute l’équipe du festival, des petits jusqu’aux grands. Merci à Gwendal Oulès, Julien Garnier, Hélène Goelen de la librairie Récréalivres pour leur accueil.

Rencontre à Saint-Malo, avec Annie Rolland

Ce sera le jeudi 28 décembre 2017, à 16 heures.
J’aurai le plaisir de retrouver Annie Rolland, pour échanger avec elle.
La rencontre sera suivie d’une séance de dédicace, dans cette superbe librairie-droguerie de marine, de Saint-Servan (Saint-Malo).
La Droguerie de marine
66 avenue Georges Clémenceau
Saint-Servan-sur-Mer
35400 Saint-Malo.
Tel 02 99 81 60 39
mail droguerie-de-marine@wanadoo.fr

Libres d’être à Maupertuis

Maupertuis, Saint-Malo, décembre 2017… ou le plaisir des retrouvailles…
Le petit théâtre du lycée Maupertuis
, tellement chaleureux, nous accueillait de nouveau, Thomas Scotto et moi-même, pour des lectures.
Cette fois-ci, c’est « Libres d’être » (éditions du Pourquoi Pas ?) que nous leur avons proposé.
Pour le silence attentif et l’écoute bienveillante, pour les lectures que les adolescents ensuite nos proposent… Pour les textes spontanés qu’ils nous écrivent et nous lisent, pour leurs questions, ensuite, si passionnantes. Pour l’engagement de certaines, déjà…

Ce sont des rencontres de cette dimension-là qui nous font aimer ce que nous faisons, et qui donnent un sens à nos écritures.
Alors, merci Céline, Jean-Noël, Aloys, Catherine… Pour votre accueil, et pour le magnifique travail avec vos élèves.

Du salon du livre de Montreuil et de la neige

Salon du livre de Montreuil. Journées scolaires.
Les enfants arrivent par cars entiers. Surexcités. Ils veulent des affiches, des autocollants, des marque-pages, des choses, n’importe quoi, des choses, qu’ils vont mettre dans leur sac, engranger. Ni trésor ni cadeaux. Juste un truc à consommer.
Ils s’agglutinent autour de la table où je dédicace mes livres.
Ils ont « Des questions à me poser ».
Et ils les posent, en rafale, se superposant, se bousculant, se coupant la parole, des questions légitimes de comment-pourquoi-depuis quand vous faites des livres ? Et puis d’autres qui vous laissent perplexe : C’est quoi votre nom, vous faite quoi comme métier ? Mais, aucune importance, ils sont déjà ailleurs, et moi un peu perdue au milieu de ce déluge de décibels et de stylos pointés pour des autographes (sans s’il vous plaît ni merci).
Mais c’est déjà l’heure de la relève. Un autre écrivain prend ma place. Je le connais un peu. « Veux-tu que je te donne les questions du jour ? ». Sourire de connivence : «Non merci ».
Je sors du salon, le bruit collé dans les oreilles.
Je cherche désespérément le silence comme un espace à vivre.
Et puis… plus tard, après dîner, la lumière du dehors m’intrigue.
Et le calme de la rue.
Je regarde par la fenêtre.
Il neige.
A gros flocons, il neige.
Le sol et les toits sont déjà blancs.
Et d’un seul coup, j’entends.
Dans le silence ouaté…
Des rires d’enfants.
Ils sont descendus jouer dans la neige.
Et je me dis que, au fond, c’est pour eux que j’ai encore envie d’écrire.