Les mains dans la terre…

« Les mains dans la terre » vient de paraître aux éditions Le Muscadier.
Et ce texte, pour moi, c’est comme un petit miracle d’amitié.
Salon de Montreuil 2015… Gilles Abier me dit : « Tu as vu que Christophe Léon ouvre une collection aux éditions du Muscadier ? Tu devrais aller voir, ça pourrait t’intéresser… »
Et moi : « Mais je n’ai rien à leur proposer ! »
Et Thomas Scotto qui ajoute « Mais si… Ce texte que tu m’as fait lire il y a quelques années et que tu n’as jamais proposé à un éditeur… »
Manuscrit envoyé… Accepté aussitôt. Travail dans le respect et l’attention. Un vrai bonheur dans cette relation auteure-éditeur qui est parfois si délicate (merci Christophe, Bruno et merci Jean-luc Luciani pour la photo de couverture).
Alors, en tenant pour la première fois le livre dans mes mains, ce texte que je pensais ne jamais pouvoir publier et auquel je tenais pourtant, je suis un peu plus émue que d’habitude…
Et j’ai juste envie de dire : Merci à vous, les amis, pour toutes ces mains tendues. Pour tout l’espoir qu’elles renferment. Et pour tout ce que votre amitié a rendu possible.

mains-terre

Les mains dans la terre
Editions Le Muscadier

Lecture de Libres d’être à Epinal le 4 octobre 2016

« J’enrage ! J’enrage et je m’étrangle. Je n’aurais jamais cru ça possible en ce début de XXe siècle… Me faire insulter et traiter de catin pour être sortie sans foulard et chapeau sur la tête  ! »

Et moi, femme du XXIe siècle,  je vais essayer de ne pas m’étrangler à la lecture de « Paris 1909, et si ma maison brûle »... !
Parce que le 4 octobre prochain, ce sera une grande première pour moi…
Thomas Scotto, qui a écrit « De fibres entremêlées », a pris un peu d’avance, puisqu’il l’a déjà lu  en public à plusieurs reprises.
Mais nous n’avons pas encore lu ensemble ces deux textes qui forment le livre « Libres d’être ».maison-thomas

Le 4 octobre, à Epinal, nous les lirons donc à des lycéens d’abord, puis lors de la sortie officiel du livre,  avec les Editions du Pourquoi Pas ? à qui nous devons ce projet.
Ce sera à 18 h 30, à l’espace Cours, le long de la Moselle… (Entrée libre et gratuite).

Tout ceci dans le cadre d’une semaine organisée par la Ligue de l’enseignement des Vosges, pour fêter les 150 ans de Ligue de l’enseignement.
Cliquez ici pour imprimer le programme complet.

Espace Cours
Allée Marcel Mauss, le long de la Moselle
88000 Epinal
Tel :  03 29 63 64 64

Libres d’être
Deux textes en résonnance :
Thomas Scotto « De fibres entremêlées »
Cathy Ytak « Paris 1909, et si ma maison brûle ».
Images de Thomas Scotto.
Aux éditions du Pourquoi pas ?

Bande-annonce de Libres d’être

FIG de Saint-Dié-des-Vosges, 1er et 2 octobre 2016

Je serai au Festival international de Géographie (FIG) de Saint-Dié, dans les Vosges, le samedi 1er octobre 2016 (toute la journée),  et dimanche 2 octobre 2016, le matin.
Le salon du livre jeunesse se tiendra à l’Espace Copernic.
J’aurai notamment le plaisir de signer  Libres d’être,  en compagnie de Thomas Scotto.
fig-saint-die http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/