Archives par étiquette : caen

Ils et elles sont tous et toutes là…

Ils et elles sont tous et toutes là…
Un texte que j’ai écrit après une rencontre autour de « Les mains dans la terre » :
Un groupe de femmes et d’hommes sont venus lire sur scène
des extrait de mon roman, dans le cadre du prix « Facile à lire » Époque-Salon du livre de Caen.
C’était le 17 mai 2019. Et quelle joie de cette photo avec eux !
Merci encore à toutes et tous !
Et merci Ariane, Remi, Ludovic, Laure… d’avoir rendu cette rencontre possible…

Ils et elles sont tous et toutes là
Ils et elles viennent de loin, ou bien reviennent de loin
Ils et elles sont sur scène
Avec leur fragilité et leur force
La conviction des mots
qu’ils lisent sans armures
à fleur de peau
Avec leurs accents, les modulations de leurs voix
Leur sincérité profonde
Leur certitude d’offrir au public quelque chose de beau
à partager.
Un à un, une à une
Ils et elles s’avancent au micro
Les phrases des «Mains dans la terre » se déroulent
et prennent sens
Ces mots s’adressent à toutes et tous.
Ceux d’une libération
Ceux d’être soi-même
Ceux qui disent qu’on a le droit d’être différent
dans une société qui accepte si peu la différence.
Ceux qui disent qu’on a le droit d’être heureux, aussi.
Ils et elles à cet instant me ressemblent
dans ce que j’ai en moi de fort et de fragile
de violent et de doux,
toute une vie tressée de différences invisibles.
Je les écoute, je les reçois
et je pense soudain à quelqu’un qui depuis des années
s’est absentée pour un ailleurs qui nous échappe.
Et si elle était là, sur cette scène…
Alors je les écoute, ces femmes et ces hommes, avec ce désir et ce chagrin mêlés, et leur joyeuse ferveur m’emporte.
Merci à toutes et tous pour l’émotion de ce moment-là.
Grâce à vous, je sais mieux aujourd’hui pourquoi j’écris et pour qui.
Cathy Ytak, 17 mai 2019.
©Photo Fabien Guitet.

 

Salon Epoque de Caen, du 14 au 19 mai 2019

Après la belle semaine passée avec Gilles Abier et Thomas Scotto à la médiathèque de Bordeaux-Mériadeck… C’est le salon de Caen qui s’annonce.
Avec un programme bien chargé.
Des rencontres scolaires en binôme avec Gilles, toute la semaine, une lecture au musée pour moi le mercredi… des rencontres et lectures le week-end, seule ou avec L’Atelier du Trio !
Et même une participation au Prix Epoque  !
Télécharger le programme complet du salon

 

« De fibres entremêlées » lecture dansée à Caen le 9 mars 2019

Tout commence par une belle aventure livresque, dont j’ai parlé ici.
Un livre : Libres d’être, et deux textes : « De fibres entremêlées » écrit par Thomas Scotto, et « Paris 1909, et si ma maison brûle » que j’ai écrit.
Thomas et moi en avons déjà proposé des lectures communes, et notamment à Saint-Malo, pour les élèves du lycée Maupertuis.

Parallèlement Thomas a proposé à sa fille, danseuse, de faire avec lui une lecture dansée de « De fibres entremêlées ».
Première chorégraphie de Cassandre Scotto.
Lorsqu’un père s’adresse à ses filles…
Un duo père-fille qui tombe tellement sous le sens, puisque c’est le sens même du texte…

On pourra y assister à Caen,
le samedi 9 mars 2019,
à la médiathèque
Alexis de Toqueville,
à 16 heures.
Entrée libre.

Cette lecture dansée sera suivie d’une rencontre avec Thomas Scotto
et Cassandre Scotto, à laquelle j’aurai le plaisir de participer.
Rencontre animée par Rémi David.

 

 

Médiathèque Alexis de Toqueville.
15 rue François Mitterrand
14000 Caen
02 31 30 47 00

 

« Vous êtes nées filles.
À aucun moment de votre toute première seconde je n’ai imaginé que ça pouvait-être autre chose qu’une conviction d’égalité. »

Cassandre Scotto et Thomas Scotto. De fibres entremêlées, lecture dansée.

Et de cette rencontre… Une photo d’Ariane (merci !)