Partir en livre, à Bordeaux, avec L’atelier du trio

J’ai le plaisir de participer avec L’atelier du trio,  aux animations de « Partir en livre », avec L’Escale du livre de Bordeaux.
trio-bordeaux
Mercredi 20 juillet 2016

18H / TROIS VOIX, TROIS HISTOIRES, PAR L’ATELIER DU TRIO
Cerise, enfant gâtée, comprend que cette année elle va devoir renoncer aux cadeaux grandiloquents de ses parents au profit de son soi-disant génie de frère. Mathis, lui, ne reconnaît plus sa grande soeur depuis qu’elle s’habille tout en noir et qu’elle ne quitte plus son rat. Il a le cafard… Quand à Lison et son frère, les voilà qui échafaudent des plans rocambolesques pour remonter le moral de leur maman.

Les écrivains Gilles Abier, Thomas Scotto et Cathy Ytak, réunis au sein de l’atelier du Trio, mêlent leurs voix et nous livrent trois histoires du quotidien, trois histoires d’enfance.
A partir de 7 ans.

…ET AUSSI : Ateliers d’écriture avec les auteurs Gilles Abier (Avec ton prénom), Thomas Scotto (Dans ta maison) et Cathy Ytak (La ronde des mots), destinés aux enfants des centres de loisirs, centres d’animations, centres sociaux…
Uniquement sur réservation : contact@escaledulivre.com / 05 56 10 10 10

 Refuge périurbain « La Nuit Américaine »
/ Bassens / Tertre de Panoramis
Accès : Tram A vers La Gardette, Bassens, Carbon Blanc + Bus Liane 7 direction Parabelle, arrêt Toutaud.

Libres d’être, une nouveauté en librairie !

Au début de l’aventure…

« Vous êtes nées filles.
A aucun moment de votre toute première seconde, je n’ai imaginé que ça pouvait être autre chose qu’un conviction d’égalité »…
Thomas Scotto cherche des mots pour dire… les femmes, les hommes… Les unes, les autres, ensemble, aujourd’hui.

« Mais est-il encore temps, pour nous,
de nous épargner la guerre ?
Celle qui couve en dehors, celle qui bout en dedans ?
[…] Et moi j’étouffe, j’étouffe, maudit corset, maudit siècle.
Je ne me mettrai pas à genoux ! »
J’y ajoute les colères d’une d’il y a un siècle (dans une fiction peut-être pas si éloignée de maintenant).

« Alors, peut-être est-ce vous qui avez raison.
De ne pas trembler, de ne pas douter d’une grande égalité à venir. Comme le calme sourit toujours à la douce heure. »
Thomas imagine alors un père s’adressant à ses filles devenues adultes (dans un fiction peut-être pas si éloignée de la réalité).

Deux textes enchâssés qui, au final, entrent en résonance.
Pour partager la singularité des unes et des uns… et la force des humains… Libres d’être.
Avec, pour portée musicale, soulignant les mots sans jamais les illustrer, Les images-collages de Thomas Scotto.

libresblog

Libres d’être
Thomas Scotto : De fibres entremêlées
Cathy Ytak : Paris 1909, et si ma maison brûle.
Images de Thomas Scotto.
Editions du Pourquoi Pas ?
(diffusion Serendip-livres)

La bande-annonce de Libres d’être

50 minutes avec toi en lecture… à Lectoure (Gers)

Samedi 2 juillet 2016, à 14 h 30, dans le cadre du deuxième festival « Lectoure à voix haute », à Lectoure, dans le Gers…
Thomas Scotto lira mon monologue  « 50 minutes avec toi ».
Et j’aurai le plaisir d’être dans la salle, pour l’écouter.
Pour redécouvrir, à travers le chemin de sa voix, de sa présence et de son interprétation, mes mots à moi qu’il porte si bien, avec tant de force et de ferveur.
roussillon
Thomas Scotto dont on pourra, le lendemain dimanche 3 juillet, écouter des lectures de son superbe « Kodhja » (ce sera à 15 heures).

Pour plus d’informations…
Télécharger le programme du festival
« 50 minutes avec toi » (Actes Sud, collection « D’une seule voix »)

Faites des livres, St Junien 28 mai 2016

Je serai à Saint-Junien, près de Limoges, pour le salon « Faites des livres », du 26 au 28 mai 2016, avec le plaisir de retrouver Thomas Scotto, Cécile Roumiguière, Anne Loyer, Eric Sanvoisin, Didier Jean et Zad, Christian Grenier et de nombreux autres auteur(e)s et illustrateurs et illustratrices

stjunien
Plus d’infos sur le site Faites des livres

Si l’on avance avec confiance dans la direction de ses rêves…

Lors de la Nuit debout de Saint-Malo, j’ai eu envie de lire un texte extrait de Walden, de Henry D. Thoreau… que j’ai envie de partager sur mon blog.

« Si l’on avance avec confiance dans la direction de ses rêves, si l’on essaie de vivre la vie qu’on a imaginée, on sera payé d’un succès inattendu en temps ordinaire. On laissera certaines choses en arrière, on franchira une frontière invisible ; des lois nouvelles, universelles et plus tolérantes commenceront à régner autour de soi et à l’intérieur de soi ; ou bien les lois anciennes s’élargiront et seront interprétées en votre faveur dans un sens moins tyrannique, et l’on vivra avec la liberté dont jouissent des êtres plus élevés. À mesure que l’on simplifie sa vie, les lois de l’univers sembleront moins complexes, et la solitude ne sera pas la solitude, la pauvreté pauvreté, ni la faiblesse faiblesse.
Si vous avez bâti des châteaux dans les airs, votre travail n’en sera pas forcément perdu ; car c’est là qu’ils doivent être. Maintenant, posez les fondations par en dessous. »

Henry D. Thoreau.1854.
Walden. (Traduction d’après la version de Brice Matthieussent).