Archives de catégorie : Actualité

Ça change tout ! (nouvel album)

« Avant d’aimer Baptiste, Camille a aimé Louis, Sacha, Alix et Samir.
Avant d’aimer Camille, Baptiste a aussi aimé Alix, puis Yaël et Capucine… »

Un album qui parle d’amour…
Là où ça change tout, d’aimer… Et là où ça ne change rien !

Le contrat avec L’atelier du poisson soluble a été signé il y a… trois ans !
Mais le temps passe vite…
Et je suis vraiment heureuse de le voir publier chez eux, magnifiquement illustré par Daniela Tieni.
                        Le gif animé est signé E.B-C.

Ce texte avait été publié il y a quelques années dans une revue suisse “Hétérographe” (numéro 11, spécial enfance). La revue n’existe plus en version papier, mais elle est encore téléchargeable sur leur site.

Ça change tout
Texte Cathy Ytak
Illustrations Daniela Tieni
Editions L’atelier du poisson soluble, 2017.

Zélie et moi/Moi et ma bande, nouveauté !

Une nouveauté éditoriale, c’est toujours le coeur qui bat un peu plus fort,
un peu plus vite…

Et  lorsque c’est une nouveauté que l’on partage avec quelqu’un dont on admire le talent,
et dont on aime la couleur poétique des mots, la force des histoires et l’humour…
C’est double ration de joie et de plaisir !

Alors ce nouveau boomerang que je partage avec Thomas Scotto,
peut-être que je l’ai attendu un peu, le temps qu’il s’écrive de part et d’autres.
Mais l’attente s’efface devant le résultat… et les belles couvertures de Marta Orzel.

Ces deux textes parlent de l’Autre… l’unique ou la bande, la soeur ou l’amie.
De ce qu’on est capable de faire pour grandir à ses propres yeux,
et pour la joie de ceux ou de celles qu’on aime.
Des défis d’amitié ! Et quelques doutes, aussi, bien sûr…

Zélie et moi (Cathy Ytak) / Moi et ma bande (Thomas Scotto).
Illustrations : Marta Orzel
Editions du Rouergue, février 2017.

Les mains dans la terre…

“Les mains dans la terre” vient de paraître aux éditions Le Muscadier.
Et ce texte, pour moi, c’est comme un petit miracle d’amitié.
Salon de Montreuil 2015… Gilles Abier me dit : “Tu as vu que Christophe Léon ouvre une collection aux éditions du Muscadier ? Tu devrais aller voir, ça pourrait t’intéresser…”
Et moi : “Mais je n’ai rien à leur proposer !”
Et Thomas Scotto qui ajoute “Mais si… Ce texte que tu m’as fait lire il y a quelques années et que tu n’as jamais proposé à un éditeur…”
Manuscrit envoyé… Accepté aussitôt. Travail dans le respect et l’attention. Un vrai bonheur dans cette relation auteure-éditeur qui est parfois si délicate (merci Christophe, Bruno et merci Jean-luc Luciani pour la photo de couverture).
Alors, en tenant pour la première fois le livre dans mes mains, ce texte que je pensais ne jamais pouvoir publier et auquel je tenais pourtant, je suis un peu plus émue que d’habitude…
Et j’ai juste envie de dire : Merci à vous, les amis, pour toutes ces mains tendues. Pour tout l’espoir qu’elles renferment. Et pour tout ce que votre amitié a rendu possible.

mains-terre

Les mains dans la terre
Editions Le Muscadier

Le livre du Gentil et des trois sages, traduction…

Nouveauté de rentrée !
Ramon Llull est un philosophe catalan (de Majorque) du 13e siècle… le premier à avoir choisi la langue catalane comme langue de savoir et de communication (quand tout se faisait en latin).
Parmi les 260 ouvrages qu’il a écrit, il y a “Le livre du Gentil et des trois sages“.
Aujourd’hui publié en album, pour les enfants, dans une version catalane contemporaine d’Ignasi Moreta, traduite par mes soins… Et illustrée par Àfrica Fanlo.
gentilpetitCette traduction passionnante (et pas si simple) a été l’occasion pour moi de retravailler avec Lucette Savier, qui avait été ma première éditrice pour un livre d’entretiens que j’avais menés avec Lluís Llach, il y a fort longtemps… Et ça a été un vrai plaisir !

Voilà la présentation du livre, par les éditions Albin Michel :
“Un Gentil, païen, effrayé par la mort qu’il pressent, quitte sa ville pour la forêt. Il y rencontre trois sages – un juif, un chrétien et un musulman. Chacun lui expose sa religion, montrant ce qu’elle a de commun et de différent avec les deux autres. Le Gentil les remercie et leur annonce avoir trouvé sa voie ; cependant, les trois sages ne veulent pas connaitre son choix, et décident de se retrouver chaque semaine pour poursuivre leurs échanges…
Formidable et judicieux exposé sur les trois religions révélées, dialogue de chacune avec un païen philosophe, ce livre propose la voie de la tolérance.”

Ce texte est accompagné d’un dossier sur Ramon Llull, mais aussi sur la manière de le lire, aujourd’hui. Et c’est d’actualité !

Le livre du Gentil et des trois sages, Album cartonné
Ramon Llull / Ignasi Moreta/ Africa Fanlo.
Traduit du catalan par Cathy Ytak
Editions Albin Michel.
Sortie 1er septembre 2016.

VIVRE LIVRE, nouveauté

7 auteurs (Nina Ferrer-Gleize, Julia Billet, Cathy Ytak, Thomas Scotto, Gilles Abier, Ricardo Montserrat, Francois David).
7 récits et une postface, une 9ème histoire dessinée par Hélène Humbert, et à chaque fois un livre comme héros…

J’ai eu le plaisir d’écrire un de ces textes, sous le titre “L’enfant du matin”.

vivre-livre
Un projet collectif en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement qui fête ses 150 ans d’Education Populaire laïque.

Vivre Livre
Album cartonné.
Editions Du Pourquoi Pas ? 2016.

Libres d’être, une nouveauté en librairie !

Au début de l’aventure…

“Vous êtes nées filles.
A aucun moment de votre toute première seconde, je n’ai imaginé que ça pouvait être autre chose qu’un conviction d’égalité”…
Thomas Scotto cherche des mots pour dire… les femmes, les hommes… Les unes, les autres, ensemble, aujourd’hui.

“Mais est-il encore temps, pour nous,
de nous épargner la guerre ?
Celle qui couve en dehors, celle qui bout en dedans ?
[…] Et moi j’étouffe, j’étouffe, maudit corset, maudit siècle.
Je ne me mettrai pas à genoux !”
J’y ajoute les colères d’une d’il y a un siècle (dans une fiction peut-être pas si éloignée de maintenant).

“Alors, peut-être est-ce vous qui avez raison.
De ne pas trembler, de ne pas douter d’une grande égalité à venir. Comme le calme sourit toujours à la douce heure.”
Thomas imagine alors un père s’adressant à ses filles devenues adultes (dans un fiction peut-être pas si éloignée de la réalité).

Deux textes enchâssés qui, au final, entrent en résonance.
Pour partager la singularité des unes et des uns… et la force des humains… Libres d’être.
Avec, pour portée musicale, soulignant les mots sans jamais les illustrer, Les images-collages de Thomas Scotto.

libresblog

Libres d’être
Thomas Scotto : De fibres entremêlées
Cathy Ytak : Paris 1909, et si ma maison brûle.
Images de Thomas Scotto.
Editions du Pourquoi Pas ?
(diffusion Serendip-livres)

La bande-annonce de Libres d’être

Le monde à l’envers…

Oui, c’est bizarre, ce titre, maintenant, une semaine après les attentats qui ont ensanglanté Paris…
C’est mon éditeur allemand qui l’a choisi. Il y a presque un an déjà.
Le livre vient juste de sortir. C’est un petit roman pour des ados qui apprennent le français, outre-Rhin. Il est accompagné d’un glossaire français-allemand.
C’est un texte que j’ai écrit il y a une dizaine d’années, et qui avait été publié sous le titre “L’arrestation”. Je l’ai repris, réécrit, modifié. Mais c’est toujours l’histoire d’un ado dont le père est arrêté par la police et emprisonné. L’ado se retrouve en foyer, et va devoir se reconstruire, sans haine…
C’est un texte qui, aujourd’hui, résonne d’une manière particulière…
mondeenvers

“Le monde à l’envers”
Editions Cornelsen (Allemagne).Novembre 2015.